Garance et Tarcizio

garance-et-tarcizio

Ici, on voit Garance et Tarcizio, lors de la journée de la Baruntâ. Observez l’intensité avec laquelle ils observent Rodolphe, le Maître de l’Envol, perché au faîte de l’arbre sacré sur lequel nos deux impétrants piaillent d’impatience. On voit distinctement Tarcizio lancer des « prrû prrû prrû » nuptiaux, annonciateurs de fierté, et Garance émettre les petits « keuk keuk keuk » caractéristiques de la femelle qui vient de pondre ses œufs. Tarcizio s’apprête à féconder les oeufs de Garance. Là il est fin prêt. Comme on le sait, la Baruntâ désigne l’ensemble des préliminaires (danses et chants suggestifs, caresses, prises de tisanes au lombric, visionnages de film X) qui précèdent l’Envol, le cœur du rite Baruntâ. Au signal de Rodolphe, Tarcizio fera un grand bond hors du nid, lâchant au passage son flot de semence sur les œufs. Ensuite il s’écrasera huit mètres plus bas, comme il est de tradition de le faire. J’ai d’autres photos mais elles sont floues.

Guy Soulié