Branlons un arbre

branlons-624x818

Rosanne et Agathe font ici un exercice de méditation directe avec maxi expansion du champ de conscience nommé ramanapiparayama «je branle un(e) arbr(e)». Il se pratique nu, obligatoirement, sauf dérogation spéciale (sur présentation d’un certificat médical). Au début du stage, chaque participant(e) part à la recherche de son propre arbr(e) de relaxation. La recherche peut prendre plusieurs jours. Elle s’achève au moment où un(e) arbre se révèle au stagiaire, avec ses espaces, ses formes, ses couleurs, sa lumière propre (le ramanarayama). Le (la) stagiaire crie alors «Aom Ra Houm! Aom Ra Houm!», exprimant ainsi qu’il (elle) a perçu la force de l’arbre, sa fermeté dressée, son caractère magique. Rosanne et Agathe ont choisi le même arbre. Cela peut arriver. Rosanne a glissé sa main dans la braguette de l’arbre et expanse tranquillement le champ de sa conscience tandis qu’Agathe exécute un racling ventral sur grosse racine avec torsion et titillage de tétons sur écorce.

Guy Soulié